Bienvenue dans la Ville de Blois

Ville de Blois - site rattaché au RR
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 au-dessus de l'atelier

Aller en bas 
AuteurMessage
ninouchka

avatar

Nombre de messages : 665
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: au-dessus de l'atelier   Mar 14 Sep 2010 - 20:38



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ninouchka

avatar

Nombre de messages : 665
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: au-dessus de l'atelier   Mar 21 Sep 2010 - 16:35

Quand Ninouchka avait racheté cette maison en mauvais état, ce qui l'avait intéressée directement c'était la maisonnette annexe ...

Elle y avait immédiatement vu la possibilité d'y faire son atelier. Ni trop grande, ni trop petite, bien éclairée, séparée de la maison principale donc peu salissante pour les pièces d'habitation.

Elle avait fait appel à différents artisans pour rénover cette maison qui lui avait plu au premier regard, mais il y avait un endroit qui n'avait jamais été aménagé ... l'espace au-dessus de l'atelier. Elle n'avait jamais pris le temps de s'en occuper, ni même d'en faire l'état des lieux.

Mais voilà qu'elle était tombée malade et qu'elle avait dû prendre du repos. Après quelques jours, se sentant mieux mais étant toujours obligée de rester à l'écart de la CdE, elle avait entrepris le grand nettoyage de sa maison, de son jardin et de son atelier.

Elle en profita pour aller inspecter cet espace au-dessus de l'atelier et se dit que cela ferait une très belle chambre d'amis.

Avec ses deux fenêtres pour la lumière, ses murs épais pour se protéger du dehors par tous les temps, sa cheminée pour une bonne flambée en hiver, l'endroit pouvait être très agréable à vivre. Heureusement ici il ne faudrait pas se limiter à quelques branches et déchets de bois comme dans l'atelier où Ninou se devait dêtre prudente.

Sa décision étant prise, elle s'attela à l'installation de la pièce.

Pendant plusieurs jours elle y travailla du matin au soir, ne s'arrêtant que pour manger ou pour réfléchir à la suite des travaux.

Puis un jour, elle rangea ses outils, son matériel de nettoyage, elle mit des draps sur le lit, une couverture, quelques coussins ... la pièce était prête et ne demandait qu'à servir !







Dernière édition par ninouchka le Lun 19 Oct 2015 - 22:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ninouchka

avatar

Nombre de messages : 665
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: au-dessus de l'atelier   Jeu 30 Sep 2010 - 14:56

La chambre au-dessus de l'atelier allait peut-être servir ...

Il y avait à Blois un homme en qui la maîtresse des lieux avait toute confiance et à qui elle avait proposé d'utiliser cette pièce maintenant que la mauvaise saison s'annonçait.



[Mais revenons un peu en arrière ...]

Au mois d'août, le Gouverneur d'Orléans demande à Ninouchka de remplacer Valeria au poste de CaC pour achever le mandat.

Malgré sa fatigue, Ninou dit oui parce que il n'y a, à ce moment-là, personne d'autre à Orléans pour le faire.

Le travail est intéressant, il permet de découvrir d'autres aspects de la gestion d'un Duché et quand on change de mandat et que François lui demande de continuer, Ninou accepte.

A cette époque, elle a l'occasion d'acheter du fer à un marchand alémanique de passage en Orléanais. Etant CaC d'Orléans, elle décide de faire la transaction elle-même et se rend à Patay sur les conseils du Gouverneur pour une question de sécurité. Mais voilà ... ses amis blésois ne sont pas rassurés sachant qu'elle aura beaucoup d'argent sur elle à l'aller et beaucoup de fer au retour.

Melisende, son amie prend contact avec un Blésois de confiance et lui demande de servir d'escorte à Ninou. Pépinduval accepte la mission et part avec la Commissaire au Commerce à Patay.

Revenue à Orléans, elle reprend ses activités mais, après quelques jours, elle se rend compte qu'elle a présumé de ses forces et un lundi matin, elle avertit le Duc et le Gouverneur qu'elle ne résistera plus très longtemps à la tension générée chez elle par ce poste.

Le Gouverneur fait le nécessaire pour la remplacer le plus vite possible. Le Duc de son côté lui intime l'ordre de se reposer convenablement et de se retirer de tous ses postes : CdE ; mairie ; meneurs de maréchaux ... heureusement pour elle, il ne pense ni aux Archives de France, ni à l'Académie ! Cela lui laisse de quoi s'occuper un peu.

Deux jours après avoir été remplacée et après avoir été "interdite" de CdE, Ninouchka reçoit un courrier du CaC de Champagne avec laquelle elle avait pris contact.

Elle se dit que son sucesseur au Duché doit entrer en possession de cette missive et elle se rend donc chez Alix.de.vaisneau dans le but de la lui remettre en main propre avec un mot d'explication.

Mais le nid est vide et Ninou se rend donc au Château pour déposer le pli dans le bureau du CaC.

Elle ne fait que le déposer ! Elle ne s'attarde pas ! Mais quand le sort s'en mêle ... quelqu'un l'a vue et le Duc est averti de son bref passage au Château ...

Le soir même, en taverne il se fâche sur Ninou qu'il appelle du coup Ninouchka !!! Il tape sur la table ... il n'est pas content, il exige son obéissance et il envisage de la mettre sous surveillance !

La discussion est un peu houleuse, Ninou ne se laissant pas faire facilement ! Elle aime trop sa liberté d'action, elle n'aime pas cette idée d'avoir toute la sainte journée un ou plusieurs suiveurs à ses basques. Bref, elle finit par donner sa parole au duc qu'elle sera sage et lui de son côté finit par accepter qu'il n'y ait qu'une personne pour la "surveiller".

Sur les conseils d'Alienor, filleule de Ninou, le Duc demande à Pépinduval de protéger Ninouchka jusqu'au jour de son mariage avec la Vicomtesse Alix soit une bonne quinzaine de jours plus tard.

Celui-ci accepte la mission et la mène à bien tout du long.

Au cours de ces deux semaines, Ninouchka a l'occasion de se rendre compte de la discrétion de son escorte, de sa parfaite éducation, de sa gentillesse, de sa délicatesse envers elle. Pas une fois au cours de cette mise sous surveillance, elle ne sera dérangée par lui, pas une fois il n'outrepassera ses devoirs, pas une fois elle ne se sentira prisonnière.

Bref tout se passe bien, à un point tel, qu'au moment où cette protection prend fin, Ninou se dit qu'elle retomberait bien malade pour que ça continue ! On prend vite goût à ne pas être seule sur les chemins le soir venu, à n'avoir qu'un mot à dire pour être servie, à sentir une présence chaque fois que c'est un peu difficile ... parce que des jours pénibles ce n'est pas ce qui a manqué à Ninou pendant l'été, son mari s'étant littéralement volatilisé.

Mais celle qui est redevenue Commissaire aux Mines et aux Travaux Maritimes après avoir fait un détour par le poste de Connétable, n'est pas de cette trempe-là ! Elle ne demande qu'à être guérie physiquement d'une part et à soigner ses blessures sentimentales dans un travail acharné d'autre part.



[En ce début d'automne ...]

Un matin, en finissant sa ronde sur les remparts de la ville, Ninou voit apparaître les premiers brouillards sur la Loire et ses pensées vont vers ceux qui n'ont pas d'abri et pour qui le froid et l'humidité vont devenir des ennemis presque impossible à combattre.

Ainsi elle a appris que Pépinduval dort dans le parc de Blois. A cause des aléas de la vie, il n'a pas encore eu l'occasion de se procurer un champ et ne fut-ce qu'une masure.

Elle se rappelle son dévouement sans faille pour elle, à n'importe quelle heure, qu'il ait travaillé ou non la nuit, qu'il soit recru de fatigue ou pas et elle décide de faire quelque chose pour lui.

De cette période de protection et de surveillance, il reste entre Pépin et Ninou des liens forts qui se sont tissés au fil des jours et l'idée qu'il ait froid la nuit ou qu'il doive dormir sous la neige lui est insupportable.

Dans la journée, elle lui propose de venir occuper l'espace au-dessus de son atelier.

Il y sera tranquille, à l'abri de l'hiver et elle ... elle saura qu'il y a, pas bien loin, quelqu'un qui lui est resté dévoué et surtout un homme en qui elle peut avoir totale confiance.







Dernière édition par ninouchka le Dim 3 Oct 2010 - 19:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pepinduval

avatar

Nombre de messages : 75
Localisation RR : Blois
Date d'inscription : 22/05/2010

MessageSujet: Re: au-dessus de l'atelier   Sam 2 Oct 2010 - 13:16

Pépin approcha de la maison qu'il avait si souvent gradé par le passé. Il connaissait ses alentours, ses cachettes, enfin, certaines. il mit la main dans sa poche, sentant un objet qui lui réchauffait le coeur. Il le tint fort serré dans sa main, comme un enfant avec une friandise. Il sourit silencieusement et continua à faire route vers l'appentis.

Arrivé devant la lourde porte de bois, il frappa quelques coups, attendant une réponse de la propriétaire qui devait certainement être à l'intérieur en plein cours de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ninouchka

avatar

Nombre de messages : 665
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: au-dessus de l'atelier   Sam 2 Oct 2010 - 19:00

Quelques coups à la porte en pleine journée ... voilà qui n'était pas très habituel !

Plongée dans les comptes devant servir à son bilan hebdomadaire pour les mines, Ninou releva la tête assez brusquement.

Elle attendit quelques secondes, se demandant si une voix se ferait entendre, mais seul le silence s'installa.

Elle quitta son bureau et se pencha à la fenêtre. Un homme qu'elle identifia immédiatement était là sur le seuil attendant qu'on lui ouvre.


Messire Pépin ! Quelle bonne surprise ! J'arrive dans un instant !

Elle rangea ses plumes, puis son encrier de façon qu'il ne sèche pas et enfin elle mit ses parchemins à l'abri.

Elle dégringola l'escalier pour aller ouvrir à son visiteur.


Bonjour Messire ! Quel bon vent vous amène ?

Elle était sur le point de le faire entrer quand elle se rendit compte qu'il avait un petit bagage à la main :

Seriez-vous enfin prêt à accepter mon offre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pepinduval

avatar

Nombre de messages : 75
Localisation RR : Blois
Date d'inscription : 22/05/2010

MessageSujet: Re: au-dessus de l'atelier   Dim 3 Oct 2010 - 8:12

Une voix au dessus de sa tête, Ninou l'avait entendu frapper. Elle allait venir lui ouvrir. Il entendit ses pas en cavalcade dans l'escalier, et la porte s'ouvrit enfin. Elle était devant lui, toujours aussi magnifique même en habit de travail. Le courant d'air fait par la porte lui apportait des fragrances de lilas qui lui faisait battre le coeur à toute vitesse.

Oui, Dame Ninou, me voila avec mon baluchon pour prendre place dans la chambre dont vous m'avez parlé. Mais je vous dérange peut être dans votre travail... je peux revenir plus tard... Comme vous le désirez...

Il fit un pas en arrière, maintenant moins sur de son choix, comme toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ninouchka

avatar

Nombre de messages : 665
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: au-dessus de l'atelier   Dim 3 Oct 2010 - 16:02

Non, non, non ... vous ne me dérangez pas ! Au contraire, je m'obligeais à faire mon travail mais sans grande conviction ! Je n'arrive pas à me concentrer. Vous me donnez une excellente raison de laisser mes chiffres de côté !

Tout en parlant, Ninou avait pris la clé de son atelier et se dirigeait vers la petite bâtisse qui jouxtait la maison principale.

Elle s'approcha de la porte et dit :


Pour arriver à faire tourner la clé dans la serrure, il faut d'abord tirer la porte vers vous et la maintenir dans cette position. La clé tournera alors très facilement. Je devrais arranger ça depuis longtemps mais les charpentiers sont les plus mal servis ... c'est bien connu !

Ninou ouvrit la porte, traversa l'atelier et se dirigea vers l'escalier qui se trouvait tout au fond de la pièce.

Attention il est un peu raide, mais vous verrez on s'habitue après quelques fois.

Là-haut vous serez chez vous, vous y ferez comme bon vous semble.

Si vous avez froid, il y a une cheminée et, à condition d'être prudent, vous pouvez y faire du feu. Il y a du bois de chauffage à côté de la maison. Vous pouvez vous servir.

La seule chose, en dehors du feu, pour laquelle je vous demanderai grande attention, c'est de toujours bien fermer la porte extérieure. J'ai ici beaucoup d'outillage et aussi des essences de bois parfois un peu plus coûteuses que l'ordinaire.


Elle sourit à Pépin, mit sa main sur son bras :

Si il y a bien quelqu'un à qui je peux faire totale confiance c'est vous ! C'est pourquoi vous êtes le bienvenu dans ces murs pour autant de temps que vous le souhaiterez.

La maîtresse des lieux sourit au futur occupant du dessus de l'atelier :

De mon côté, je ferai en sorte de ne pas venir jouer du marteau et du burin trop tard le soir ou trop tôt le matin !

Je vous laisse vous installer à votre aise. Vous savez où me trouver en cas de problème.


Elle avait toujours sa main sur le bras de Pépin et elle la resserra un peu :

Je suis contente que vous ayez accepté. Egoïstement, je suis satisfaite de ne plus devoir penser qu'il commence à faire froid dehors la nuit et que vous n'avez pas d'abri, vous qui vous êtes si gentiment occupé de moi pendant plusieurs semaines.

Puis elle quitta l'atelier laissant Pépinduval s'installer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: au-dessus de l'atelier   

Revenir en haut Aller en bas
 
au-dessus de l'atelier
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pti topo sur la marque Makeup Atelier
» comment trouver un atelier ?
» cherche sejour atelier culinaire
» [Divers EAMF] MONITEUR D'ATELIER
» un atelier pour maman ;)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue dans la Ville de Blois :: Les quartiers de la ville :: Quartier d'Orléans :: L'Herminette-
Sauter vers: